Découvrez votre avenir :
Amour, santé, travail, argent…

+ code 0002

Qui suis-je ?

Mon prénom est Christine et j’ai 54 ans.

J’ai commencé la voyance très jeune lorsque en jouant avec des amies je me suis aperçue (ou plutôt on m’a fait remarquer) que mes prédictions se révélaient exactes.

J’ai tout d’abord rit de ces retours d’expérience. Puis j’ai acheté un livre sur le tarot de marseille et j’ai continué, à la demande de mes amies, à leur prédire l’avenir. Au fil du temps j’ai commencé à ressentir les choses de manière différente. Lorsque l’on me posait des questions, les réponses me paraissaient évidentes et sortaient instinctivement de ma bouche. En me laissant aller à ces réponses spontanées je glisse lentement dans un état second. Rien à voir avec un état de transe spectaculaire, C’est plutôt un état proche de celui dans lequel on se trouve devant un film un peu soporifique.

La sensation que je ressens s’apparente à un gros soulagement. Bien sûr il m’est arrivé d’annoncer de mauvaises nouvelles mais là aussi j’avais le sentiment de soulager le consultant même si le choc est toujours désagréable.

C’est pour cela que j’ai choisi le nom du site : « Voyance sans détour »

Avec le temps je me suis de plus en plus intéressée aux tarots et aux cartes qui sont devenues mes principales sources d’inspiration. Beaucoup de gens sont attirés par l’astrologie et je peux faire un thème astral mais ce sont tout de même les cartes qui ont ma préférence.

D’un naturel timide, je n’ai jamais cherché à me faire connaitre et les gens viennent vers moi par le bouche à oreille ou naturellement. C’est donc à force d’insistance de la part de mes consultants que j’ai ouvert ce site après avoir longuement hésité.

J’espère que vous y trouverez ce que vous cherchez. J’ai tout fait pour qu’il reste simple et très sécurisé pour vous. Ainsi, les tarifs sont parmis les plus bas que j’ai vu pratiqués sur le web et le paiement est bien évidement sécurisé. Malgré tout je reste à votre disposition pour vos demandes ou suggestions.

Bonne visite,
Christine